×

Islamophobie

« Un bon musulman est un musulman mort » : tags islamophobes sur des mosquées à Valence et Cherbourg

Le week-end du 25 et 26 novembre a été marqué par plusieurs actes islamophobes instrumentalisant la mort de Thomas à Crépol. Des mosquées ont été vandalisées, des menaces de mort proférées envers les musulmans, et des tentatives de ratonnades racistes ont été perpétrées.

Yann Causs

27 novembre 2023

Facebook Twitter
« Un bon musulman est un musulman mort » : tags islamophobes sur des mosquées à Valence et Cherbourg

Dans la matinée du samedi 25 novembre, [deux mosquées, à Cherbourg (Manche) et à Valence (Drôme), ont été attaquées. À Cherbourg, la mosquée a été vandalisée par un tag comportant les inscriptions « Justice pour Thomas, ici on est en France » et « mort au bougnole ». Ces actes ignobles font écho aux tags islamophobes et xénophobes découverts le 11 novembre dernier sur la mosquée de Pessac, vandalisée pour la quatrième fois en deux ans.

Outre le ciblage des lieux de culte, le week-end du 25 et 26 novembre a été marqué par des ratonnades organisées par des groupes identitaires néonazis, explicitement dirigées contre la communauté musulmane. Sous prétexte de réclamer « justice pour Thomas », les militants d’extrême droite ont manifesté à Roman-sur-Isère, dont serait originaire les responsables présumés de l’agression du jeune homme, décédé à la suite d’une rixe dans le village de Crépol la semaine passée. Les militants néonazis ont ainsi circulé dans le quartier populaire de La Monnaie aux cris de « Islam hors d’Europe »et « La rue, la France, nous appartient » cherchant explicitement à s’en prendre aux habitants du quartier, dans ce qui s’apparente à une véritable tentative de ratonnade, mis en échec par les habitants à la suite d’une intervention policière. Si ces attaques ont tourné à la déroute, elles constituent un symptôme inquiétant, alors que des manifestations de ce type ont également eu lieu à Rennes et Laval ce week-end.

Ces offensives islamophobes qui instrumentalisent la mort de Thomas le 19 novembre dernier à la sortie d’un bal, s’inscrivent plus largement dans une séquence réactionnaire, marquée par la criminalisation du soutien à la Palestine et le durcissement des politiques répressives et xénophobes du gouvernement, au premier rang duquel figure la loi immigration.

Des politiques et un contexte qui ne peuvent que favoriser la décomplexion croissante des groupuscules néonazis et des actes islamophobes. Des actes que nous dénonçons avec force et face auxquels l’ensemble de notre camp social doit faire front.


Facebook Twitter
« Statut de l'imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l'État sur les musulmans

« Statut de l’imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l’État sur les musulmans

Classes pour « radicalisés », fermeture d'un collège privé : Belloubet poursuit l'offensive islamophobe

Classes pour « radicalisés », fermeture d’un collège privé : Belloubet poursuit l’offensive islamophobe

Décryptage. Tout comprendre à la loi immigration

Décryptage. Tout comprendre à la loi immigration

Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Toulouse. La direction de la fac Paul Sabatier fait expulser une centaine de mineurs isolés

Toulouse. La direction de la fac Paul Sabatier fait expulser une centaine de mineurs isolés


L'imam Mahjoubi expulsé : la loi immigration au service d'une campagne raciste basée sur une fake news

L’imam Mahjoubi expulsé : la loi immigration au service d’une campagne raciste basée sur une fake news

« Rideau de fer maritime », expulsions massives : à Mayotte, le gouvernement prépare l'acte II de Wuambushu

« Rideau de fer maritime », expulsions massives : à Mayotte, le gouvernement prépare l’acte II de Wuambushu

Mort d'Adama : le parquet reconnaît l'implication des gendarmes mais continue de défendre l'impunité

Mort d’Adama : le parquet reconnaît l’implication des gendarmes mais continue de défendre l’impunité