×

Violences policières

Melle. Venez nombreux à la soirée contre les violences policières et la répression ce vendredi

Ce vendredi 24 novembre, l’union locale CGT Melle (79) organise une soirée–débat sur les violences policières et la répression en présence de nombreuses organisations dont Bassine Non Merci, les Soulèvement de la Terre, le comité Justice pour Alhoussein, le Collectif d'action judiciaire et Révolution Permanente.

Arthur Fabre

22 novembre 2023

Facebook Twitter
Melle. Venez nombreux à la soirée contre les violences policières et la répression ce vendredi

Crédits photo : O Fil Des Contrastes

Ce vendredi 24 novembre, à Saint-Martin-Lès-Melle, l’Union locale CGT de Melle (79) organise une soirée-débat et une discussion sur les violences policières et la répression. Réunissant différentes organisations des mouvements syndicaux, politiques, écologistes, et des familles de victimes de violences policières, cette initiative a pour but de permettre aux différents secteurs touchés par la répression d’État de se rencontrer, d’échanger, et de débattre. Seront présents Julien Leguet, porte-parole de Bassine Non Merci, Elsa Marcel, avocate et militante à Révolution Permanente et au Collectif d’action judiciaire, ainsi que des membres du comité Justice pour Alhoussein et des Soulèvements de la Terre.

Comme l’explique l’Union locale : « À l’heure des procès contre les militants écolos, les anti-bassines, les paysans, les jeunes des quartiers populaires qui se révoltent, les syndicalistes qui luttent pour nos droits sociaux, les antiracistes politiques conséquents, les antifas, les soutiens au peuple palestinien et les familles qui réclament justice et vérité pour leurs proches assassinés par la police, il est temps de faire front et d’être déterminé car la solidarité pour faire face à la répression et aux atteintes à nos libertés les plus fondamentales est notre arme la plus puissante. »

L’occasion de discuter de la violence d’État que subissent quotidiennement les quartiers populaires, dont les meurtres policiers d’Alhoussein et de Nahel en juin dernier ont été des exemples particulièrement marquants. Mais également de la fuite en avant répressive du gouvernement depuis le début de cette année à l’encontre de toute contestation sociale, à l’image de la réponse brutale aux manifestations contre la réforme des retraites, puis à la manifestation à Sainte-Soline en mars. Cet été, c’est un dispositif policier inédit qui a été déployé pour mater la révoltes des quartiers suite aux meurtres de Nahel et d’Alhoussein. Darmanin l’assume, il veut «  remettre l’autorité partout, dans la rue, dans l’école  ».

Actuellement, cette répression se poursuit toujours au plan judiciaire, alors que des centaines de jeunes condamnés suite aux révoltes de cet été sont toujours en prison. Le gouvernement s’en prend encore aux militants écologistes et aux organisations d’extrême gauche, ou encore aux syndicats les plus combatifs qui ont été les fers de lance du mouvement contre la réforme des retraites. A Bordeaux par exemple, deux militants de la CGT énergie 33 risquent 18 mois de prison avec sursis et 5 000 euros d’amende pour leurs actions de « mise en gratuité ».

Aujourd’hui, le gouvernement a encore fait un saut autoritaire et criminalise tout soutien, même minime, au peuple palestinien face aux politiques génocidaires d’Israël. Ainsi, alors que ces dernières semaines le gouvernement a déployé toute son énergie pour interdire les rassemblements de soutien au peuple palestinien, criminaliser et arrêter des militants comme Mariam Abu Daqqa, et dissoudre administrativement des organisations comme la GALE et le CRI, il est important de s’organiser et de faire front face à la répression d’État. Le saut autoritaire en cours touche l’ensemble des secteurs qui relèvent la tête face au racisme d’État, aux politiques néolibérales et antisociales, et la catastrophe climatique.

Pour discuter des violences policières, du racisme d’État, et de la criminalisation des luttes, venez à la soirée du 24 novembre à 19h à Melle organisée par l’Union locale CGT de Melle ! Sur place, une restauration végane, une buvette et des tables de presse militante seront organisées.


Facebook Twitter
« Statut de l'imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l'État sur les musulmans

« Statut de l’imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l’État sur les musulmans

Classes pour « radicalisés », fermeture d'un collège privé : Belloubet poursuit l'offensive islamophobe

Classes pour « radicalisés », fermeture d’un collège privé : Belloubet poursuit l’offensive islamophobe

Décryptage. Tout comprendre à la loi immigration

Décryptage. Tout comprendre à la loi immigration

Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Toulouse. La direction de la fac Paul Sabatier fait expulser une centaine de mineurs isolés

Toulouse. La direction de la fac Paul Sabatier fait expulser une centaine de mineurs isolés


L'imam Mahjoubi expulsé : la loi immigration au service d'une campagne raciste basée sur une fake news

L’imam Mahjoubi expulsé : la loi immigration au service d’une campagne raciste basée sur une fake news

« Rideau de fer maritime », expulsions massives : à Mayotte, le gouvernement prépare l'acte II de Wuambushu

« Rideau de fer maritime », expulsions massives : à Mayotte, le gouvernement prépare l’acte II de Wuambushu

Mort d'Adama : le parquet reconnaît l'implication des gendarmes mais continue de défendre l'impunité

Mort d’Adama : le parquet reconnaît l’implication des gendarmes mais continue de défendre l’impunité