×

Meutre policier

« Justice pour Nahel ! » : à Nanterre, une marche massive et déterminée contre les meurtres policiers

Des milliers de personnes se sont retrouvées dans les rues de Nanterre cet après-midi en hommage à Nahel et contre le racisme. La marche blanche a été fortement gazée et la BRI est intervenue sur place.

Philomène Rozan

29 juin 2023

Facebook Twitter
« Justice pour Nahel ! » : à Nanterre, une marche massive et déterminée contre les meurtres policiers

A 14 heures des milliers de personnes ont afflué dans une ambiance chargée de colère. Les cris de « Justice pour Nahel » ont ouvert la marche d’hommage au lycéen de 17 ans qui a été exécuté à bout portant par la police lors d’un contrôle routier.

La famille et les proches ont pris la tête de la marche, à laquelle des centaines de jeunes et de travailleurs des quartiers ont participé. De nombreux habitants de Nanterre étaient présents pour dénoncer le harcèlement raciste que mènent les policiers dans les quartiers populaires, à l’image de Nabila, mère de famille habitante à Pablo Picasso qui témoigne de son ressenti pour Révolution Permanente :

Assa Traore, 7 ans après la mort de son frère des mains de la police était présente pour poursuivre le combat pour toutes les victimes de violences et de meurtres policiers.

Après une heure et demi de marche la police a chargé le cortège, en gazant largement. Les slogans ont redoublé de force en réponse avec des « Police assassin ! », « et tout le monde déteste la police » qui ont raisonné dans la rue. Le rejet d’une police qui tue, réprime et mutile était palpable. D’une police raciste qui fait régner la terreur dans les quartiers avec des méthodes brutales et humiliantes au quotidien comme en témoigne des pancartes, qui ne sont pas diffusé et rendu visible comme en témoigne des pancartes comme : « Combien de Nahel n’ont pas été filmé ? »

L’appel à la marche invitait à venir de tous les quartiers pour dénoncer ce nouveau meurtre raciste par un policier qui a été médaillé pour son rôle dans la répression des Gilets Jaunes. Plus tôt dans la journée, des étudiants de la fac de Nanterre ont organisé un lâché de banderôle en soutien à Nahel.Dans la manifestation étaient présents des syndicalistes, des travailleurs de GRDF, mais aussi une délégation de cheminots de la gare du Nord, dont certains s’étaient mis en grève pour venir. Dans une vidéo, ces derniers ont exprimé leur solidarité et ont appelé le mouvement ouvrier à se mobiliser aux côtes des jeunes de quartiers populaires.

Après des mois de lutte contre la réforme des retraites, des centaines de gardes-à-vue, des poursuites et des blessés, la mort de Nahel vient rappeler durement qu’il est urgent de construire un mouvement d’ensemble contre l’offensive autoritaire et le renforcement de la police. Le mouvement ouvrier qui vit et travaille dans ces quartiers populaires à un rôle clef à jouer. Alors que le gouvernement prépare une répression féroce avec l’envoi de 40 000 policiers et gendarmes dans les quartiers populaires ce jeudi soir, les directions syndicales doivent appeler à la mobilisation pour construire le rapport de force contre le racisme et les violences d’Etat.


Facebook Twitter

Philomène Rozan

Etudiante à l’Université Paris Cité , élue pour Le Poing Levé au Conseil d’Administration

Opération « place nette » à Bordeaux : les Verts jouent la carte du sécuritaire

Opération « place nette » à Bordeaux : les Verts jouent la carte du sécuritaire


Bordeaux : la mosquée de Pessac à nouveau ciblée par des tags islamophobes

Bordeaux : la mosquée de Pessac à nouveau ciblée par des tags islamophobes

Répression sanglante : la police tue par balle un kanak après la visite de Macron

Répression sanglante : la police tue par balle un kanak après la visite de Macron

Islamophobie : Darmanin veut expulser le président de la mosquée de Pessac pour son soutien à la Palestine

Islamophobie : Darmanin veut expulser le président de la mosquée de Pessac pour son soutien à la Palestine

Interdiction de Tik Tok : le gouvernement peine à défendre sa répression coloniale devant le Conseil d'Etat

Interdiction de Tik Tok : le gouvernement peine à défendre sa répression coloniale devant le Conseil d’Etat

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »


5 mai 1988 : quand l'armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d'Ouvéa

5 mai 1988 : quand l’armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d’Ouvéa


Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanak